Comment Sète m’a réconciliée avec la Méditerrannée. #EnFranceASète

Par un beau et chaud week-end de septembre l’équipe #EnFranceAussi dont je fais partie a participé à un blogtrip à Sète. Sète la merveilleuse, Sète la singulière. Un week-end riche en découvertes et en rencontres . Un week-end sous le soleil, rien d’étonnant me direz-vous. Il faut savoir qu’à Sète le soleil est partout, à chaque coin de rue, dans chaque commerce, mais surtout dans le regard des Sétois et dans leur voix. Il est intensément présent dans l’histoire de chacun.
Et justement deux soleils nous ont guidée et chaperonnées durant ces trois jours, Marie-France de l‘OT de Sète et Sabrina (pas moi) de l’Office du tourisme de l’Hérault.
C’est excitées comme des puces, pire, comme des ados que nous avons embarqué à bord du TGV direction cette belle cité maritime de caractère. Nous c’est Paule-Elise, Tania, Mathilde, Madeleine et moi les Parisiennes. Celles qui mangent des pains au chocolat mais surtout pas de chocolatines. Petit à petit nous ont rejoint les copines venues de la France entière ou presque.

Nous avons rencontré des hommes et des femmes d’exception. Artisans, commerçants, marins, passants nous ont ouvert leur cœur, avec passion, avec leurs tripes, avec leur l’âme. Sète nous a ouvert les bras.

Trois nana ultra sérieuses et studieuses nous attendaient à la gare Mitchka, Sabrina et Marie-France. Echange de bisous et nous a voilà à bord cette fois de leur voiture. Le week-end pouvait commencer!

Sète, à présent c’est à toi que je m’adresse, toi la mama italienne qui veille sur les siens et n’hésite pas à ouvrir ses bras aux « étrangers ». Généreuse et protectrice tu nous a accueillies, nourries et émerveillées. Tu nous as choyées et ça, ça va bien au delà d’un chouette week-end touristique. Tu nous a raconté ton histoire, révélant à nos yeux les valeurs vraies. Tu nous a rappelé combien il est urgent d’agir pour te préserver, ne pas te perdre. Toi qui est si belle et si fragile.  Tu as pris soin de nous, de notre soif de découverte, de nos estomacs et de notre bien-être. Sète tu rends les gens heureux.

Poulpe VS Aubergine.
Tu veilles à ce que l’on soit nourri. A peine arrivées que les fameuses Tielles nous attendaient déjà. Direction chez Guilietta pour une dégustation savoureuse voire une initiation pour certaines. Des Tielles mais aussi la fameuse Giulietta du nom de la grand-mère de Cédric qui est une savoureuse tarte réalisée comme la Tielle avec de la pâte à pain. A la différence qu’elle est garnie d’aubergines et non de poulpe,  de sauce tomate plus ou moins relevée et parsemée généreusement de parmesan.

On a qu’une envie, mordre à pleines dents.

Comme à la maison.
Sète tu nous offres le couvert mais aussi le gîte  au George Hostel & Café un lieu tout nouveau tout beau situé en ton centre à mis chemin entre hôtel et auberge de jeunesse. Notre troupeau de nanas surexcitées petit groupe de 15 blogueuses sages et disciplinées s’est partagé les deux dortoirs communicants. Avec sa chambre familiale et son dortoir de 4 personnes, c’est aussi une très bonne adresse pour familiale. J’y retournerai avec grand plaisir et y emmènerai  homme et enfants tant j’ai eu un véritable coup de cœur pour cet hébergement dont je parlerai plus en détails dans un prochain article. Leur limonade est à tomber.

Ambiance cosy et conviviale.
Un dortoir très agréable et spacieux dans le respect de l’intimité de chacun.

S’imprégner de la ville.
Lors de notre balade avec Mitchka en chef de file,  nous étions parmi les tiens, telles de vraies Sétoises. Comme c’était bien. On aime se perdre dans tes ruelles, on admire tes façades colorées, on est surpris par tes street artistes. Tu as cette particularité qui est de préserver farouchement ton identité tout en allant de l’avant.

Sétoises de cœur.
.
.
©️Jeune et Affamée.
©️Jeune et Affamée.
©Fish&Child
©Fish&Child

Sète par ses canaux
Flâner le long de tes canaux a été pour nous l’occasion de mieux te connaître , d’en apprendre davantage sur ton histoire et ton sacré caractère. C’est donc à bord d’un bateau bleu de la flotte Canauxrama et en compagnie de son équipe de choc que nous avons franchi tes ponts avec succès.

La Venise languedocienne.
.
Notre bateau est passé sous ça!
Faire la photo coûte que coûte!
Aucune perte n’est  à déplorer.
©️Deux Dames en van. Ca passe ?

L’âme de Sète.
Chère Sète, comme pour mieux comprendre ton histoire tu nous as intégrées « aux tiens ». C’était à l’occasion de cette soirée mémorable au domaine du Mas Rouge. Une soirée que nous ne sommes pas prêtes d’oublier. Nous y avons rencontré des gens attachants, fiers de leur cité de caractère et à la fois si humbles. Des gens qui triment et qui partagent avec passion l’histoire de leurs métiers, l’histoire de leur vie. Après une visite très instructive de sa cave, Julien Cheminal nous a proposé une dégustation de grande qualité et en toute simplicité.

Désolée mais moi le vin, je ne le crache pas. Je ne peux pas.

Tenez-vous bien, moi qui en temps ordinaire n’apprécie pas vraiment le poisson, je me suis régalé avec les produits de la conserverie artisanale  Azaïs-Polito. Des produits réalisés en famille avec passion et dans le respect de la tradition.

Des produits qui ont du goût!

J’ai été particulièrement émue par l’histoire de Lydia Benito artisan glacier après une reconversion professionnelle. La Bouline c’est l’histoire d’un couple passionné et passionnant Lydia et Denis. Comment réunir tous les ingrédients (en terme de recette mais aussi en savoir faire) pour nous offrir le meilleur.

Cette glace mon gars !

Au programme le lendemain soir,  Brasucade et java à la base Kitesurf du Pont-Levis. Marie-France souhaitait nous emmener là où ton bat  ton cœur. Pari réussi,nous avons passé un moment unique en compagnie du groupe Amandoné.

Brasucade
Java

J’ai souhaité que cette soirée ne finisse jamais.

Sète, tu m’as réconciliée avec la Méditerranée, avec le sud, avec le soleil et même avec la chaleur. Tu me manques terriblement.

Je ne peux évidemment pas raconter l’intégralité de ces trois jours en une seule fois tant ce fut intense en activités et en émotions. Je reviendrai plus en détails pour vous parler de ces rencontres, de ces découvertes et de ces personnes chaleureuses qui font vivre Sète.
Je vous dis à très vite pour un apéro-trempette à l’occasion d’une virée en mer à bord d’un vieux gréement, pour une d’initiation au savoir-faire de la cuisine italienne dans la maison Politi, pour une rencontre avec les flamants roses et pour un déjeuner au Mas conchylicole Atelier&co face à la lagune de Thau.
Ce fut un week-end grandiose grâce au professionnalisme et à la bienveillance de Marie-France et de Sabrina des OT de Sète et de l’Hérault. Mais aussi grâce à Mitchka, Sylvie et Olivia qui ont tout donné pour organiser ce blogtrip basé sous le signe de la découverte et de la bonne humeur.

 

 

Publicités

27 réflexions sur “Comment Sète m’a réconciliée avec la Méditerrannée. #EnFranceASète

  1. Sétoise d’adoption à mi-temps je suis désolée de constater à quel point tout ce qui faisait la spécificité de cette belle ville du Sud et dont vous parlez est en train de disparaitre. Je suis à Sète depuis moins de dix ans et j’ai vu des bâtiments hideux défigurer le bord de mer, des commerces changer et se « boboïser », idem pour les restos. Le port de plaisance devient tentaculaire et a chassé les tout petits pêcheurs et les prix qui augmentent sont en train de pousser lentement, mais sûrement les sétois d’origine, gens adorables, vers… ailleurs ! Merci en tout cas d’avoir aimé ce qui fait la spécificité de cette ville, qui m’a moi aussi réconciliée avec la méditerranée

    J'aime

    1. Je comprends tes sentiments. C’est malheureusement le lot d’un grand nombre de villes. Je ressens la même chose dans certains quartiers de Paris, lorsque par exemple des petits commerces laissent la place à des carrefour city. Et justement ce week-end passé à Sète a été l’occasion de voir le vrai visage de cette ville. C’est une cité authentique et sincère que nous ont fait découvrir Marie-France de l’OT de Sète et Sabrina de l’OT de l’Hérault. Nous avons la chance de rencontrer et de discuter avec des gens qui œuvrent chaque jour à préserver les vraies valeurs qui ont fait et qui feront encore Sète. Merci pour ton commentaire. A bientôt.

      J'aime

    1. Tu aurais adoré. En réalité ma réconciliation a commencé avec Marseille mais là à Sète ça s’est confirmé. Cette ville est captivante, si belle, si singulière. Tu sais à présent ce qu’il te reste à faire. Un nouveau petit voyage en France.

      J'aime

  2. Quelle magnifique ode à la ville de Sète tu nous as fait. Je suis sûre que les gens, les commerçants, artisans, habitants y sont pour beaucoup. J’ai adoré rencontrer tous ces professionnels qui nous ont fait découvrir leur univers/métier.

    Aimé par 1 personne

  3. Mais je continue à manger des chocolatines malheureuse (sauf à la boulangerie, sinon ils ne me servent pas, du coup je mange des croissants) ! Il m’arrive même encore de dire « poche » à la place de « sac », c’est dire.
    Ce petit détail mis à part, très bel article qui donne envie de repartir à Sète aussi sec ! C’était un super week-end en compagnie de toute la troupe 🙂

    J'aime

Tu peux dire un truc ici, mais gentillement.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s